• Un spécialiste répond à vos questions sous 48 heures: Inscription gratuite, Cliquez ICI

Un peu d'espoir

#1
Bonjour à toutes et à tous,

Voici bien longtemps que je ne suis pas venue sur ce forum et je voulais aujourd'hui apporter mon témoignage en digne retour pour toutes les personnes qui m'ont apporté leur soutien dans les périodes sombres que j'ai pu traverser. Comme vous j'ai connu les longues nuits sans sommeil, le frigo vide, la peur du lendemain, l'humiliation à la caisse du supermarché lorsque la carte ne passe pas ... Cette honte chevillée au corps quand on sent poindre chez nos proches un soupçon de pitié. L'impression d'avoir raté sa vie, de ne plus faire partie du "clan". Mais l'envie de se battre contre vents et marées, donner le change au travail et surtout faire comme si de rien n'était même si les gens ne sont pas dupes ... Notre calvaire aura duré plus de dix ans : se lever à l'aube au premier jour de la paye pour faire le tour des distributeurs automatiques et retirer le plus d'argent possible avant que les créanciers ne nous le prennent. Vendre tout et n'importe quoi : vêtements, bijoux, livres, disques ... jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. Emprunter 20 euros par ci par là, jouer avec les dates d'encaissement des chèques ... Récupérer la nourriture dans les poubelles des supermarchés ... Multiplier les courriers et rendez-vous pour obtenir de l'aide sans aucun succès. Faire face au harcèlement et à la rage des créanciers ... Puis redéposer un deuxième dossier de surendettement avec la peur au ventre.

Dix années de cauchemar durant lesquelles nous nous disions que nous n'en sortirions jamais ... Puis une première éclaircie : deuxième dossier accepté en un temps record, certaines dettes apurées ... Obtention d'un logement social en campagne ... Augmentation de salaire. Notre plan est terminé, nous ne sommes plus FICP, nous avons recommencé notre vie ailleurs. Les gens nous parlent différemment, pourtant nous sommes les mêmes. Le bilan de cette histoire : NE JAMAIS BAISSER LES BRAS. Même quand tout semble fichu il y a un jour où tout s'éclaire, c'est dans l'ordre des choses. Gardez la tête haute, l'éclaircie viendra aussi pour vous c'est obligé. Nous sommes des milliers, notre valeur humaine ne se réduit pas à notre taux d'endettement.

Je vous souhaite à toutes et à tous beaucoup de courage et un avenir plein d'espoir.
 

Ca peut vous intéresser